top of page
L'ACTIVITE TEXTILE A PONTACQ

Le tissage apparait à l’époque néolithique et les premiers tisserands construisent des trames très simples. Le lin et d'autres fibres végétales étaient utilisés.

Avec l'apparition de l'élevage où les moutons sont domestiqués, la production de laine devient plus importante et elle va devenir une matière incontournable dans la confection de vêtements et d'accessoires.

C’est à partir du IV° siècle que la légende commence à parler de  l'activité textile à Pontacq : on élevait les moutons, on filait, on tissait et on foulait la laine.

Pountaguès, Tintures (Pontaquois, teinturiers)

C’est ainsi que Vastin Lespy  qualifie les Pontacquais.

Il écrit sur Pontacq : «II y avait dans cette localité de nombreuses teintureries. On raillait les gens de ne savoir donner à la laine que de changeantes couleurs. »

Quelques années plus tard, Georges BEAURAIN confirme ces propos en notant que « Fraudeurs dans leur tissage, les Pontacquais l’étaient également dans leur teinture. Le bleu de Pontacq avait mauvaise réputation. »

Pour aller plus loin, les détails sur les techniques de teinture

Déjà signalée au IV° siècle, la fabrication des étoffes nécessaires à la confection des capes est avérée depuis le XII° siècle.

Quel modèle de cape était fabriqué à Pontacq ?

A ce jour, nos recherches nous permettent d'établir qu'il était identique ou proche de la cape à pointes identifiée en Ossau.

Elle était principalement faite de bure marron avec un capuchon très ample. Six brandebourgs de laine tressée permettaient de fermer la cape.

Types_Pyrénéens___Paysans_Ossalois_[...]_btv1b10566935v.JPEG

Pontacq a une tradition commerciale ancienne due à sa situation sur l’axe Toulouse-Oloron,  route commerciale importante pour le transport du pastel à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. 

Dans la première moitié du XVI° siècle , c'est le « règne » des marchands. Ils vont créer une véritable « caste » au sein de la société et faire vivre une grande partie de la population régionale : de la production jusqu’à la finition des vêtements.

De grands noms de familles et de belles demeures dans les rues de Pontacq restent le témoignage du passé.

bottom of page